Menu

Non publié / Les bois gravés de Laurent Boillat

Mémoires d'Ici conserve quelque 140 matrices en bois de bout gravées et clichés typographiques de Laurent Boillat (1911-1985). Tirés du fonds Pro Jura, ceux-ci ont été versés en 2007 et 2015. Les collaborations entre l'artiste de Tramelan et l'association chargée de mettre en valeur le patrimoine de la région ont en effet été nombreuses et variées ; ses œuvres ont servi à l'illustration de multiples ouvrages et prospectus. 

 

Bois gravé pour le filigrane des couvertures
de trois ouvrages édités par Pro Jura

© Mémoires d'Ici, Fonds Pro Jura

 

Mon beau Jura, publié en 1946
aux Éditions du Griffon à Neuchâtel

Les différents paysages jurassiens sont ainsi abondamment représentés, des rives du Doubs aux pâturages boisés des Franches-Montagnes en passant par les ruelles de villages. L'humain y côtoie l'animal, le bâti la nature, le petit le très grand. Si de nombreuses représentations servent à des fins touristiques, le manuel scolaire Mon beau Jura permet d'aborder une autre facette du travail de Boillat. Pour illustrer les propos d'Eric Dellenbach, Jean Vuilleumier et Roland Stähli, on y retrouve aussi bien les animaux de nos contrées que des exemples d'industries implantées dans la région et leurs produits manufacturés. 

 

Il est une thématique qui ressort particulièrement de ce travail : la tradition gastronomique jurassienne. Un nombre important de matrices a en effet servi à l'illustration de trois ouvrages en particulier, tous traitant de produits du terroir jurassien ou de savoir-faire typiques de la région. Les processus de fabrication de produits locaux y sont dépeints, tout comme le matériel ad hoc ou encore les produits finis.

 

Autour de la crémaillère : notes et propos gastronomiques sur la bonne cuisine dans le Jura bernois.
Bellelay et son fromage : « la tête de moine ».
La Neuveville et son vignoble.

 
Chaque gravure de Boillat illustre un propos. Elle parle d'elle-même et est, par sa finesse et sa qualité d'exécution, une œuvre d'art à part entière. Avec une infinie précision et un souci du détail, Laurent Boillat réussit ainsi à donner vie à une région, aux gestes quotidiens de ses habitants, à ce « Beau Jura » qui est le sien.