Mémoires d'Ici - Mémoires d'Ici
UNE DOUBLE MISSION: CONSERVER ET METTRE EN VALEUR LE PATRIMOINE HISTORIQUE ET CULTUREL DU JURA BERNOIS 

Nouvelles

Mémoires d'Ici propose une place de stage pré-HES en information documentaire

Actualités Mémoires d'Ici - 16 Mai 2017
Conditions

Lieu du stage : Mémoires d'Ici, Saint-Imier
Durée : 12 mois ou à convenir
Taux d'occupation : 50 à 100 % à convenir. Possibilité d'aménager son horaire
Entrée en fonction : 11 septembre 2017 ou à convenir
Rémunération brute : fr. 700.- par mois

Activités

Le centre de recherche et de documentation du Jura bernois collecte et met en valeur les documents en lien avec la région du Jura bernois.
En tant que stagiaire, vous aurez la possibilité, en travaillant au sein d'une petite équipe dynamique, de vous former à différentes tâches inhérentes à un centre de documentation spécialisé, notamment dans les domaines suivants :

Archives : classement et description de fonds ;

Bibliothèque : catalogage de documents, bulletinage et indexation des périodiques, participation à l'accueil du public ;
Iconographie : classement et description de fonds, traitement de l'image ;
Documentation : réalisation de revues de presse et de dossiers documentaires ;
Mise en valeur des collections.

Les activités proposées durant le stage sont en relation avec les objectifs et niveaux de compétence formulés par les hautes écoles.

Votre profil

- titulaire d'une maturité
- bon niveau de culture générale
- sens du contact avec le public
- bonne maîtrise des outils informatiques courants
- capacité d'adaptation
- motivation
- une bonne connaissance de la région serait un atout

Postulations

Les postulations sont à adresser à Mémoires d'Ici, rue du Midi 6, 2610 Saint-Imier, ou par courriel à l'adresse suivante : s.perret@m-ici.ch
www.m-ici.ch

 

Lecture par André Bandelier

Actualités Mémoires d'Ici - 02 Mai 2017
Jeudi 4 mai à 19h00, à Mémoires d'Ici

 

On connaît l'érudition d'André Bandelier, historien et professeur à l'Université de Neuchâtel, né en 1940 à Perrefitte. Les écrits du savant, en particulier sur l'histoire jurassienne, sont des références dans la compréhension du passé de notre région.

La lecture qu'il fera dévoile un visage intime du savant, en offrant aux auditeurs un parcours à travers ses deux romans Saisons intranquilles et Nuits arc-en-ciel, parus aux Editions des Malvoisins en 2016 et 2014.André Bandelier évoquera aussi son travail d'éditeur des Pensées du pasteur de Tavannes Théophile-Rémy Frêne (1727-1804), pensées rassemblées par sa petite-fille, la romancière Isabelle de Gélieu, et son mari Charles-Ferdinand Morel (Cléobule ou Pensées diverses d'un Pasteur de Campagne, texte édité par André Bandelier et Pierre Bühler, Société jurassienne d'Emulation, 2016).

 

L'auteur dédicacera ses œuvres et le verre de l'amitié sera offert à l'issue de la manifestation.

 

Jeudi 4 mai, 19h00, Mémoires d'Ici, rue du Midi 6, Saint-Imier

 

 

Fermeture du lundi 1er mai

Actualités Mémoires d'Ici - 27 Avr 2017

Mémoires d'Ici sera fermé au public le lundi 1er mai 2017.

Nous nous réjouisson de vous accueillir et de répondre à vos demandes le jeudi 4 mai de 14h00 à 18h00.

Parution de l'ouvrage Si Court nous était conté. Histoire d'un village en images

Actualités Mémoires d'Ici - 28 Mar 2017

Mémoires d'Ici, aidé par plusieurs habitants du village, a sélectionné près d'une centaine de cartes postales et photographies anciennes de Court pour les publier dans un livre paraissant aux Editions Alphil.


Si Court nous était conté. Histoire d'un village en images dévoile ainsi un siècle d'histoire, entre 1870 et 1960 environ. Les photographies retracent le passé du village s'étirant le long de la Birse. En les contemplant, on découvre les routes non asphaltées, les maisons sans volets, le bétail dans les rues, les stères de bois devant les maisons, la gare et son quai... Chaque détail raconte une histoire - et chacun éveillera ses propres souvenirs ! A les observer, on mesure comment l'introduction de l'industrie a peu à peu modelé le visage de la commune alors essentiellement agricole et artisane.
Les images de cet ouvrage, publié avec le soutien de la Municipalité de Court et de la Bourgeoisie de Court, proviennent pour la plupart de la collection rassemblée par Monsieur Salvatore Carozza, complétée par des fonds privés.
Avec ce livre, Mémoires d'Ici inaugure une collaboration avec les Editions Alphil qu'elle souhaite poursuivre pour d'autres localités de la région.

Le livre est en vente à Mémoires d'Ici au prix de CHF 24.-

MÉMOIRES D'ICI, Si Court nous était conté. Histoire d'un village en images. Neuchâtel, Editions Alphil, 96 p. ISBN:978-2-88930-146-1

Sonvilier, août 1769

Le document du mois - 21 Mar 2017

NE SACHANT ECRIRE IL FAIT CETTE MARQUE : X




Que s'est-il bien passé un dimanche soir d'août 1769 à Sonvilier ? Le village connaît alors un essor démographique et économique considérable, grâce à l'industrie horlogère nouvellement introduite.
Un mercier-quincailler flamand chargé de sa marchandise entre dans le cabaret de Jean Marchand. Il y boit, beaucoup, et y mange du pain, du rôti et de la saucisse. Après minuit, la situation dégénère : l'alcool pousse à la bravade et aux insultes, le tapage alerte les voisins. Le lendemain matin, l'étranger dépose plainte : il a reçu un coup à la tête avec sang, a été renversé dans la fontaine et sa marchandise a été abîmée. Justice est demandée.

A cette plainte s'ajoutent dès lors les témoignages de la servante de l'auberge, du cabaretier et de son épouse, de la voisine, de ses deux filles et de son fils. Chacun offre sa version des événements. Les mots écrits sur le devant du cahier rassemblant ces textes laissent entendre le verdict de l'affaire : Information touchant un mercier à qui on avoit eparpillé des marchandises devant le cabaret de Jean Marchand hote. NB. Il ne s'est rien trouvé, et la Seigneurie là sortit du pays.


LES VACHES REVENOIENT DU CHANPOYAGE

Mémoires d'Ici a récemment reçu le manuscrit relatant ces événements. Nous vous en présentons ici une reproduction numérique ainsi qu'une retranscription complète. A lire ces lignes, on découvre un pan de la vie de nos villages il y a plus de deux cents ans. Il faut savourer aussi le français du 18e siècle, dont nous avons gardé l'orthographe (mais modernisé en partie la ponctuation). Les chopines ou les carterets que boivent les habitués, le canequin dans lequel le Flamand a rangé ses affaires, le poile où se tiennent les gens, le chanpoyage dont reviennent les vaches, sont autant de mots revivant par le texte.

 

Transcription: 

http://www.m-ici.ch/uploads/transcription_-_pierre_et_mary_louise_flotron_v2017-104.pdf

Reproduction numérique: 

http://www.m-ici.ch/uploads/manuscrit_-_pierre_et_mary_louise_flotron_v2017-104.pdf

© Mémoires d'Ici, Fonds Pierre et Mary Louise Flotron

 

 

 



Lire la suite…

Livre de raison - Quand humer la fumée du tabac délivre les nez !

Le document du mois - 09 Mar 2017

Livre de raison de A.-B. Grojean de Péry, (1708-1754)

Mémoires d'Ici conserve dans ses fonds un livre de raison tenu par A.-B. Grojean, meunier et justicier originaire de Péry. Dans les 389 pages de ce registre à la couverture en cuir (16 x 20 cm), le rédacteur consigne ses comptes, des informations relatives à sa fonction de justicier (journées de travail, plaidoiries), ainsi que des affaires avec des particuliers concernant des prêts et des remboursements, pour la période entre 1708 et 1754. 
La comptabilité à usage domestique conserve une trace écrite des transactions effectuées - et nous permet de relever la complexité du système monétaire qui était alors en vigueur ! Ainsi, la monnaie officielle de l'Évêché de Bâle était la livre qui valait vingt sous ou douze batz, et il fallait trois livres pour obtenir un écu : 

Le 10 juin 1718, nous avons veandu douse mesure de bled a Jean Pierre Bessire de Pery vieux, pour 7 batz la mesure payant conten, et ne payant pas conten 7 batz et demy. Delivré une mesure de bled. Delivré une mesure de monture pour 5 batz. Recu 4 ecus le 12 juin 1719 (10.06.1718). 

Les paragraphes mentionnant une dette étaient ensuite biffés lorsque le débiteur s'en était acquitté.

L'auteur garde aussi la trace des travaux effectués pour lui par d'autres personnes :

Jean Henry, fils du susdi Jean Pierre [Bessire] nous a aidé 6 jours pendeant les semailles des bled et un jour au bois (10.06.1718).

Il ajoute à la fin du registre quelques recettes de remèdes. On y trouve, entre autres, un mélange visant à déboucher le nez: Le nez estant fermé par humeur empechant la respiration s'ouvrira par les sucs de bete et de marjolaine ; incorporez en huile d'amendes amers, mellez ensemble, et tirez par le nez ; aussi par la seule fumée de l'herbe de Betume masle ditte nicortane et tabac par les Espagnols prise par le nez.


NB : Le dictionnaire d'Antoine Furetière (éd. 1728) précise au sujet des bettes (poirées) : « Le suc de leurs feuilles, & sur tout celui de leurs racines attiré dans le nez, fait éternuer & décharge le cerveau ».


© Mémoires d'Ici, Fonds Familles, Rosa Steiner

Raphaël Becker

Photographie non identifiée

23 Fév 2017

Nous avons besoin de votre aide pour localiser cette photographie. Merci d'avance pour votre collaboration !


Mémoires d'Ici

Rue du Midi 6
2610 Saint-Imier
T 032 941 55 55
Contact

Énergies Horlogères

Partagez

Boutique

Si Court nous était conté. Histoire d'un village en image