Mémoires d'Ici - Collections - Archives - Liste des fonds d'archives

Ecole d'horlogerie Saint-Imier

Référence: ECOLIE

Localité: Saint-Imier

Thème(s): école / enseignement / éducation, horlogerie

Catégorie: K association


Dates: 1865-1978

Niveau de description: 

Fonds

Importance matérielle: 

Archives: 29 boîtes, 23 registres Photographies: 235 tirages Bibliothèque: 75 titres


Contexte

Producteur: Ecole d'horlogerie Saint-Imier (1866-1960) Technicum cantonal de Saint-Imier, école technique supérieure jurassienne (1961-1975)

Historique du producteur: 

Fondée en 1866 à l'initiative de la section d'Erguël de la Société jurassienne d'Emulation, l'Ecole d'horlogerie est alors le premier établissement de ce genre en terre bernoise. Dans une région où l'industrie horlogère est en pleine expansion, il était important d'avoir une école professionnelle pouvant former une main-d'oeuvre qualifiée. C'est en 1865 que la Société jurassienne d'Emulation prend les choses en main et nomme une commission d'étude de 7 membres (James Jaquet, François Guyot, Dr. Schwab, Ernest Francillon, B. Laval, C. Charpié, Jacob) dont le rapport va servir de base à la fondation de l'école d'horlogerie. En 1866, l'école débute avec un seul maître et trois élèves. L'effectif va néanmoins rapidement augmenter puisqu'en 1891, l'école compte plus de cinquante élèves. L'évolution technique et notamment le développement du machinisme va permettre à l'école d'ouvrir une section de mécanique en 1896. L'augmentation du nombre d'élèves nécessite alors la construction d'un nouveau bâtiment, inauguré en 1901 puis agrandi dans les années 1960 et à nouveau à la fin des années 1980. Vers 1915, la nécessité de prévoir une formation supérieure se fait sentir. Sous la dynamique impulsion d'Alfred Pfister, administrateur-délégué des Longines, et de Robert Annen, directeur, un programme de cours est mis en place. La division technique est née, les premiers diplômes de techniciens horlogers sont remis en 1918, et ceux de techniciens mécaniciens en 1921. L'offre de formation va se diversifier avec l'enseignement de l'électricité en 1935, la micro-mécanique en 1965, l'électronique en 1978 et l'informatique en 1990. En 1961, l'école d'horlogerie et de mécanique devient le ?Technicum cantonal de Saint-Imier, école technique supérieure jurassienne?.

Modalités d'entrée: 

Le fonds a été donné à Mémoires d'Ici en 2004 par l'Ecole d'ingénieurs.


Contenu

Présentation du contenu: 

Le fonds concerne les domaines de recherche suivants : horlogerie, école. Le fonds comporte des archives datant de la création de l'école, 1865-1866, jusqu'à la nouvelle appellation en 1961 de Technicum cantonal, cependant des documents dépassant cette date ont été amenés et insérés dans ce fonds. Le fonds concerne les domaines de recherche suivants : école, horlogerie. Le fonds contient les procès-verbaux de la commission de surveillance depuis sa création en 1866, les rapports de cette commission, de la correspondance, les comptes, de nombreux registres d'élèves, les devis, plans et cahiers des charges de la construction du bâtiment de 1901 ainsi que de l'agrandissement de 1954, les horaires, les programmes de cours et d'examens, les différentes expositions auxquelles l'école a participé, les commémorations et des documents concernant l'Heure astronomique, le Bureau d'observation des montres de poche et les Bureaux officiels de contrôle de la marche des montres.

Tris et éliminations / Règles de conservation: 

Bibliothèque : les ouvrages sont accessibles en salle de lecture. Les documents grand format (XXVIII) ont été placés dans le meuble à plans I. Les diplômes et les photographies de Robert Vorpe, ancien directeur de l'école d'horlogerie, ont été classés dans ce fonds (XXX), tout comme le rapport de la commission de 1891-1892 (V 1) conservé jusqu'alors à la bibliothèque. Les photographies ont été sorties du fonds, conditionnées et classées dans la section photographies sous F/ECOLIE.

Accroissements: 

Fonds ouvert. Pas d'accroissement prévu.

Mode de classement: 

Le fonds est classé selon le plan de classement « associations ». Les différents formats sont conditionnés selons les règles spécifiques du secteur correspondant.


conditions d'accès et utilisation

Statut juridique et conditions d’accès: 

Archives privées. Le fonds est accessible sur rendez-vous. Chaque demande de consultation est examinée sous l'angle de la protection des données. Les documents contenant des données particulièrement dignes de protection ne peuvent pas être consultés. Le propriétaire des documents peut cependant délivrer une autorisation de consulter en se référant à l'article 15 de la Loi bernoise sur la protection de données.

Conditions de reproduction: 

La reproduction ainsi que la publication des documents sont soumises à l'autorisation de Mémoires d'Ici.

Langue des documents: 

Français, allemand.

Caractéristiques matérielles: 

Fonds reconditionné; liens métalliques retirés.

Instruments de recherche: 

Descriptif et inventaire, disponibles sur papier à MDI ou en format PDF sur le site internet de Mémoires d'Ici : http://www.m-ici.ch Autres instrument de recherche : base de données des photographies, catalogue bibliothèque.


Sources complémentaires

Existence et lieu de conservation de copies: 

Les photographies ont été numérisées et intégrées à la base de données photographique de Mémoires d'Ici.

Sources complémentaires: 

Fonds d'archives Technicum cantonal, Saint-Imier, à Mémoires d'Ici Dossiers documentation : ?Saint-Imier, technicum?, ?Saint-Imier, EISI?, ?Savoye, Baptiste?, à Mémoires d'Ici Notice ?Ecole d'ingénieurs de Saint-Imier (EISI)/Lycée technique de Saint-Imier (LTSI)? sur www.diju.ch Site internet : www.he-arc.ch/hearc/fr/ingenierie

Bibliographie: 

Julie Matthey, Joane Tissot, La création de l'Ecole d'horlogerie de Saint-Imier (1865-1875), in ASJE, 2009, pp.173-192 1866-1916 Cinquantenaire de l'école d'horlogerie de Saint-Imier, St-Imier, 1916 Les écoles publiques professionnelles et secondaire supérieures du Jura bernois, édité par l'ADIJ, ?Delémont, vers 1935, pp. 13-17 Ecole d'horlogerie et de mécanique, Saint-Imier, 1866-1941, Saint-Imier, 1942 Les Ecoles suisse d'horlogerie, Zurich, 1946, pp. 177-209 Fred-E. Pfister, Centenaire de l'école d'horlogerie du technicum cantonal de Saint-Imier 1866-1966, ?St-Imier, 1966 125e rapport annuel, 1990-1991, Ecole d'ingénieurs Saint-Imier, St-Imier, 1991


Notes

Notes: N° ISIL (ISO 15511) de Mémoires d'Ici : CH-001534-8

Auteur(s): Michèle Giorgianni

Règles et conventions: 

Description établie conformément à la Norme générale et internationale de description archivistique ? ISAD(G).

Date du descriptif: 

Août 2008 ; mis à jour en septembre 2010


Retour